Brèves d’ados

Voici quelques brèves d’adolescents écrites pendant mes ateliers d’art-thérapie écriture (les noms ont été changés):

“Tout d’abord, l’ado se sent entre l’enfance et l’adulticité. On lui donne plus d’autonomie qu’un enfant mais moins de liberté qu’un adulte. Les adultes le considère comme un voyou, un mal propre. l’ado change, perd sa confiance en soi, sa spontanéité, ses rêves d’enfants. C’est pour cela qu’il change de comportement. Il se cherche un genre afin de s’intégrer dans un groupe. L’ado se sent moche car son corps change trop vite et il n’a pas le temps de s’adapter à lui-même. Pour finir, il cherche à ressemble à un modèle idéal ce qui renforce son dégoût de lui-même.” Caroline., Laetitia., et Justine. 3 adolescentes qui ont participé à un stage d’art-thérapie.

“Un adolescent cherche plus de liberté en se détachant de ses parents pour approcher de plus près “la réalité” de la vie. On essaye de se différencier des autres. Tout ça apporte un changement physique et mental. C’est une période où on a plus de problèmes et où on les résout (en quelque sorte). On se sent mal à l’aise. On perd pour la plupart confiance en soi.” Cécile.

“Etre ado, c’est aussi être bête, avoir la puberté et être entre l’enfance et l’adulte. Cette génération est horrible. Elle se moque et s’insulte; elle blesse les autres. L’ado se sent oppressé et seul.” Mélanie

“A l’adolescence, plus communément appelée l’âge bête, l’adolescent lambda se met aux réseaux sociaux.
On ne range pas sa chambre: il y a des caleçons et des chaussettes partout.
Dans le même temps, on devient facilement irritable et fatigué car c’est à l’adolescence qu’on doit le plus dormir et manger (besoin de calories).
A un petit moment, on est tenté de faire l’amour.
A l’adolescence, on sort moins de sa chambre et on est souvent en conflit avec ses parents.
On dort et on est malade car on boit trop d’alcool, moi-même je bois du cidre et du champagne*.
Quand l’adolescent de base est seul dans sa maison (ni parents ni frères et sœurs), dans 90% des cas, il se met à jouer à des jeux vidéos malgré l’interdiction expresse de ses parents.
A l’adolescence, on a trop la flemme et on bouge que rarement. Notre corps se couvre de poils comme un singe.
* attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec prudence.”
Thomas et Fabrice.

stage théâtre et écriture enfants et adolescents

Les prochains stages d’art-thérapie “théâtre et écriture” auront lieu lors de la semaine du 21 août. Ils se déroulent sur deux jours et s’adressent aux enfants comme aux adolescents.

Ces stages permettent à ceux-ci de mieux appréhender la nouvelle rentrée:  qu’il s’agisse  d’un changement d’établissement ou de classe.

Les objectifs sont:

  • intégration dans un nouveau groupe, relation à l’autre.
  • Confiance en soi/estime de soi/affirmation de soi.
  • Expression et gestion des émotions.
  • Recherche de solutions à des problématiques rencontrées dans la vie quotidienne et prévention.

Déroulement des stages:

Nous commençons à 10h et finissons à 16h. Les repas sont pris sur place et pris en charge par moi-même.

Je proposerai des exercices d’improvisation, des ateliers de théâtre forum, des ateliers d’écriture (individuel ou en duo) qui peuvent amener les jeunes à une mise en scène de leurs écrits.

Les groupes seront restreints afin de mieux personnaliser les exercices proposés.

Exemples d’exercices: 

Sur les émotions:

  • un participant déclame “viens ici” avec une émotion différente à chaque fois; le partenaire de jeu y répond avec l’émotion adéquate. Cet exercice permet aux stagiaires, non seulement d’identifier et de lire les ressentis corporels de l’autre mais également de les exprimer. Les stagiaires développent ainsi leurs capacités d’expressions corporelles et verbales, de réactions face à autrui, mais aussi de gestion de leurs propres émotions.
  • un des participants est seul sur scène avec un masque neutre et exprime les émotions et états indiqués par le thérapeute en le mimant sans parole ni bruit. Avec cet exercice, les participants engagent leur corps et pas seulement le langage. En effet, l’expression des émotions est tout autant corporelle que verbale.

Relation à l’autre:

  • l’exercice de la machine infernale est intéressant pour créer une dynamique de groupe: un premier participant vient sur scène et produit un son et un geste qu’il répète sans cesse; un deuxième vient sur la scène avec un autre son et geste et vient s’accrocher au premier ( en le touchant au  niveau du pied ou du bras, du dos…) et ainsi de suite..Cela crée une machine dont le thérapeute va faire osciller la vitesse, le volume du son.
  • Un stagiaire monte sur scène, mime une action ( monter une étagère, déménager,etc…) qu’il ne mènera pas à son terme car il a besoin d’aide. Le premier des spectateurs a avoir compris ce qu’il se passe, monte sur scène et vient aider le stagiaire dans l’accomplissement de son action. Cet exercice permet de développer la compréhension d’une situation et d’aider de manière adéquate autrui, l’expression corporelle.
  • Théâtre forum: création d’une situation où un stagiaire se retrouve dans une pièce où il ne connaît personne. Comment faire pour intégrer un groupe ou aborder une des personnes présentes dans la pièce..Les spectateurs peuvent intervenir pour proposer des alternatives.

Les exercices d’écriture:

  • Nous proposons plusieurs morceaux de musique. Pour chaque chanson, le stagiaire va y associer une émotion puis décrire dans quelle situation il se retrouve dans ce ressenti.
  • écriture en duo de saynètes: avec pour contrainte de l’écrire avec le style de Jean Tardieu dans la pièce “un mot pour un autre” puis de la mettre en scène. (voir le lien: http://www.hicsum-hicmaneo.com/page-3307192.html )

Dates et tarifs:

Pour les enfants ( de 7 ans à 10 ans): les 21 et 22 août 2017.

Pour les adolescents (de 11 ans à 17 ans): les 23 et 24 août 2017.

Tarifs pour les deux jours: 150 euros.

Consulter l’affiche du stage : voir l’affiche

 

 

 

le harcèlement scolaire: définition,principes, conséquences

Vous trouverez ci-dessous le résumé de mon intervention lors du colloque ” bien-être à l’école” organisé par l’association universel singulier ( novembre 2016) ayant pour thème: “le harcèlement scolaire; l’art-thérapie théâtre et écriture pour aider les victimes et agir en préventif”.

Définition du harcèlement:

Violence répétée qui peut être verbale, physique, psychologique et qui s’inscrit dans la durée.

Il y a différents types de harcèlement: moqueries, insultes, surnoms méchants, racket, mise à l’écart, rumeurs, agressions physiques, cyber-harcèlement par le biais des réseaux sociaux.

interactions classiques – la triade:

Dans les problématiques de harcèlement, nous parlons souvent de triade: le harceleur, la victime et les spectateurs.

  • Dans le troisième élément de cette triade, nous trouvons deux types de spectateurs: l’actif ( qui encourage la situation voire y participe pour affirmer son appartenance au groupe et son statut, également par peur des représailles) et le passif ( qui n’intervient pas par peur d’être à son tour victime).
  • Le harceleur, quant à lui, inflige un rapport de domination à sa victime ainsi qu’à son groupe. On peut supposer que celui-ci agit par manque de confiance en soi et/ou qu’il évolue dans un environnement socio-éducatif défavorable.
  • La victime est souvent un enfant ayant une différence:  la couleur de cheveux, de peau, la tenue vestimentaire, des points de vue différents, des passions et centres d’intérêts différents des autres, un handicap, manque de confiance en soi et d’estime de soi,etc..

Les conséquences sur la victime :

  • perte de confiance en soi, d’estime de soi et d’affirmation de soi.
  • Repli sur soi; désocialisation.
  • Somatisations (maux de tête, de ventre,etc..)
  • Décrochage scolaire, voire déscolarisation.
  • Dépression, idées morbides, voire passage à l’acte.
  • Fatalisme
  • Développement d’une personnalité en faux self.

Le silence est récurrent chez la victime. On ne s’aperçoit de ce qu’elle endure que bien après le début des actes de harcèlement, soit parce qu’un camarade en a parlé à un adulte, soit parce que l’enfant, en thérapie, finit par en parler à son thérapeute. Ce silence s’explique de différentes manières: peur des représailles, sentiment de honte; ou il en a déjà parlé mais la situation n’a pas changé ( soit par minimisation des faits, soit que la solution apportée n’a eu aucun effet positif). Une perte de la confiance en l’autre (adultes et pairs) peut aussi se développer.

En quoi l’art-thérapie peut aider?

  • Le théâtre forum peut s’utiliser en préventif ainsi qu’en curatif. On met alors en scène des événements qui peuvent être vécus et observés dans la vie quotidienne. les différents acteurs décortiquent les ressentis, les causes, les conséquences pour les personnages qu’ils incarnent, puis tout le groupe cherche des solutions adaptées qui seront jouées sur la scène puis testées dans la vie quotidienne.
  • Le théâtre d’improvisation permet de retrouver confiance en soi, estime de soi, affirmation de soi; de prendre sa place dans un groupe, d’améliorer la gestion et l’expression des émotions.

Il est important aussi de travailler en collaboration  avec d’autres professionnels de la santé: médecin, psychologue, neuropsycholoque, ainsi que des professionnels utilisant des pratiques telles que la méditation pleine conscience, la sophrologie,etc..

 

Liens:

http://universel-singulier.org/

http://eduscol.education.fr/cid55921/le-harcelement-en-milieu-scolaire.html